Hubert ROBERT et Atelier (Paris 1733-1808)…

Lot 15
30 000 - 40 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 51 332 €

Hubert ROBERT et Atelier (Paris 1733-1808)…

Hubert ROBERT et Atelier
(Paris 1733-1808)
Baigneuses dans un paysage
Toile
73 x 93 cm

Après son apprentissage à Paris auprès du sculpteur Michel-Ange Slodtz, Hubert Robert part à Rome en 1754 compléter son éducation artistique et il y reste onze ans. En 1759, il obtient une place de pensionnaire de l'Académie de France, alors dirigée par Charles Natoire, au Palais Mancini. Là, il se lie d'amitié avec Fragonard et l'abbé de Saint-Non. Cinq ans plus tard, Hubert Robert rentre à Paris. Il est agréé et reçu académicien le 26 juillet 1766. Considéré comme l'un des meilleurs peintres de son temps, il expose au Salon dès 1767, et obtient un logement au Louvre en 1770. Connaissant les œuvres de Panini et de Piranèse, Hubert Robert se démarque de ses contemporains par ses sources d'inspiration atypiques pour l'époque : jardins, ruines, colonnes, architectures romantiques, personnages vaquant à leurs occupations familières. A Rome, comme ensuite à Paris, il se fait le reporter d'une vie quotidienne sublimée.
Hubert Robert a aimé représenter Rome et ses environs, et il invente ici un caprice inspiré de des constructions italiennes, mais sans que cela soit une vue topographiquement exacte. Le thème des baigneuses est relativement rare dans son œuvre ; sans doute ici se souvient-il des nombreuses variations qu'avait données de ce thème son aîné Joseph Vernet.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue